Contacter le mouvement :


Contacter les gestionnaires du blog :
mouvement.montpellier@gmail.com



jeudi 15 novembre 2007

Réponse aux différentes réactions

Bonsoir,

du fait de vos nombreuses réactions je vais prendre le temps de vous répondre.


-> Réponse à unie

"Il faut qu'on soit le plus nombreux possible en effet pour qu'on puissevoir de quoi ont réellement envie les étudiants..."
Les assemblées générales sont ouvertes à tous, lors du mouvement contre le cpe un grand nombre de personnes sont venus pour voter le déblocage, le jour où cette mesure a été votée les bloqueurs ne l'ont pas contesté et ont acceptés de réouvrir l'université.

"continuer le bloquage en ne sachant pas comment vont se passer les exams"
Sur ce point je pense que _prof_ t'a déjà répondu. En effet j'ai été moi même bloqueur lors du mouvement contre le cpe et les examens ont étés reportés après la fin du blocage. Ces partiels ont uniquement porté sur les enseignements suivis avant le blocage ce qui a facilité les choses pour un grand nombre d'élève. Pour autant les diplomes n'ont pas été donnés puisque les taux de réussite n'ont pas été particulièrement plus élevés que les années précédentes.

"retourner en cours avoir ses exams en décembre et puis laisser passer cette loi?"
Personnellement je ne suis pas prêt à mettre de côté mes convictions simplement pour avoir des bonnes notes. De plus si on est réellement motivé on peut tout à fait concilier les deux. Au début du semestre des bibliographies ont été données pour l'éventualité où vous souhaiteriez pousser plus loin, servez-vous en ! Nous sommes dans l'enseignement supérieur et celà suppose une capacité de réflexion minimum et vu l'accebilité des ressources que l'on doit à internet personne ne peut réellement se plaindre de ne pas avoir ce qu'il faut pour comprendre. Au pire des cas joignez vos professeurs par e-mail si celà vous terrorise autant.

"Tout dépend des priorités qu'ont chaque étudiants...ceci ne se juge pas (à mon avis!) mais ce qu'il faut dans tous les cas c'est respecter ce qui se dit et ce qui se vote dans les AG..."
Sur ce je n'ai rien à dire, tout le monde a le droit au respect de ses opinions et l'assemblée générale est souveraine en tant de grève.
Pour ce qui est des médias il y aura toujours des perturbateurs et ça personne ne peut rien y faire.

"Enfin bon tout ça pour dire qu'il faut être un maximum présent dans les AG pour ne pas aller se plaindre après en disant que la fac ne se débloque pas"
Il faut surtout se poser la question de pourquoi vous êtes seulement contre le blocage, un grand nombre de personne s'expriment seulement pour le blocage. Le problème n'est pas là, le blocage est un moyen d'action et un moyen de pression indispensable. Avant de vous prononcer sur le blocage prenez position par rapport aux revendications portées par le mouvement.

"Je voudrais juste rajouter que ça serait bien d'organiser un référendum. les votes seront miuex comptés que dans un vote à main levé, et les gens oseront peut être plus s'exprimé dans des conditions où ne sait pas qui est pourquoi parce que j'ai remarqué que c'était difficile de parler quand on est 50 anti-blocage dans un amphi plein de pro-blocage..."
Je suis contre car l'administration n'a pas son mot à dire dans cette grève. Ce n'est pas l'administration qui est en grève mais les étudiants, eux seuls sont capables d'assurer le bon déroulement des votes, certes celà demande un peu d'organisation, mais avec le temps tout va mieux. Pour ce qui est du référundum le personnel de sécurité avait reçu des consignes de la part du président pour ne pas laisser entrer dans l'université certaines personnes (moi y compris) le jour du référundum, pourquoi ? Il y a visiblement eu un tri, c'est entre autres choses pour cela que le référundum a été empeché par les bloqueurs.

"ne serait-ce que tout à l'heure quand il a failli avoir une bagarre.."
Ne confond pas tout cette altercation a été entre Aswan de l'UNEF et David, chomeur... Ni l'un ni l'autre ne voulait débloquer.

PS : Si tu repasse merci de me dire si ton pseudo, "unie", a un quelquonque lien avec l'uni...



-> Réponse à _prof_

"Tiens, à l'heure où vous postez ce message, l'AG se tient et vous n'y êtes pas pour voter..."
Petit constat personnel, personne n'a réellement remis en cause le blocage lors de l'AG d'aujourd'hui, cependant les anti-bloqueurs sont extremement présent sur Internet où ils peuvent stigmatiser les grévistes par les trois termes suivants qui reviennent très souvent : "glandeur", "coco" et ... "boursier" !

"l'administration s'adaptera aux grèves pour reporter les partiels (qui se tenaient en janvier il y a encore trois ans, contrairement à ce que vous dites !)"
Je confirme, il y a trois ans j'étais déjà à l'université (en première année à l'époque, j'ai eu le temps d'évoluer) et les partiels se tenaient effectivement en janvier, entre le 5 et le 20 janvier si mes souvenir sont exacts.

"ce qui est désolant c'est que les étudiants (même grévistes) se préoccupent plus des partiels que des savoirs qu'ils auraient pu acquérir pdt ses qq jours de grèves !"
Effectivement la rentabilité est à la mode... et ce à tout niveau ! Les étudiants anti-blocage veulent passer leurs partiels pour avoir leurs diplomes pour trouver du travail au plus vite (tant pis si on laisse la société se désagréger pendant ce temps) et même les grévistes (certains tout du moins) préfèrent agir sans prendre le temps de réfléchir... Il est effectivement dommage que les étudiants, mais même plus que ça, la société, soit dans une telle logique. La culture et la connaissance correpondent à un temps d'apprentissage qu'il faut prendre si on souhaite disposer des savoirs visés. Ce qui préoccuppent les étudiants non grévistes est souvent la valeur de leurs diplomes, jamais leurs niveaux de connaissances... Il serait peut-être temps pour eux de se remettre en question.

"Avec ce genre de préoccupations utilitaristes selon lesquelles l'université doit être immédiatement rentable (partiels, diplômes, travail), la LRU et la floppée de mesures visant à faire de l'université française une grande pouponnière managée pour futurs travailleurs rentables et dociles a de riches heures devant elle."
C'est déplorable mais c'est vrai...



-> Réponse à Anonyme

"c juste pr faire un peu de pub à un forum ..."
Qui a créé ce forum et dans quel cadre

"Rendez-vous sur www.montpellier3.sup.fr ..."
Idem



-> Réponse à étudiant_dégouté

"dès le début de la séance, les orateurs/organisateurs ont étés clairs : les AG qui suivent ne doivent remettre en cause les dispositions votées dans les précédentes, donc pas de nouveau vote concernant le blocage comme indiqué dans l'en tête de cette news ..."
Pour commencer les organisateurs comme tu les appelle sont en fait les membres du bureaux, personnes qui se portent volontaire pour gérer l'assemblée générale, prendre le tour de parole et noter ce qui est dit.
Ensuite lors de toute assemblée générale les premiers tours de paroles peuvent proposer un ordre du jour et remettre en cause absolument tout. Dans le cas contraire le blocage contre le cpe n'aurait toujours pas pris fin...

"Le principal meneur"
Qui ? Depuis quand y a-t-il un meneur principal ? Explique toi !

"...les personnes présentes dans l'amphi et n'acceptant pas les dispositions votées précédemment, étaient priées de partir ..."
Celà n'est de toute façon qu'un point de vue et à moins que l'Assemblée générale n'ait voté la déportation de toute personne qui s'opposait à tel ou tel point ce qui a été dit n'a aucune valeur !



-> Réponse à Anonyme

Merci pour les encouragements



-> Réponse à un autre Anonyme

"n'importe quoi, c'est un mouvement de protestation contre une loi, pas une remise en question du gouvernement ni du système du pays en général !"
Toute remise en question du gouvernement débute par une contestation ou une protestation sur un point précis. L'exemple historique : 1789 ou une révolution provoqué par une famine.



-> Réponse à un Anonyme, je ne sais pas lequel

"bonne idée: un vote légal où TOUS les étudiants seraient au courant du jour, de l'heure du vote avec un personnel varié, non-contestataire pour cette démarche (c'est-à-dire ne pas renverser les urnes, ne pas mettre le bordel lors du vote...des choses qu'on voit si souvent dans un pays où on est libre de s'exprimer et de laisser à autrui l'expression!!!!). car peu d'étudiants comprennent la démarche de cette grève d'étudiants: défendre notre vie d'étudiant et nos droits, défendre les salariés précaires, les chômeurs..."
J'ai déjà expliqué pourquoi un vote légal sera refusé par le mouvement et considéré comme illégitime. Toute décision en tant de grève se passe en Assemblée générale qui est souveraine. La seule solution possible c'est que les compteurs soient doublés, voire triplés, un comptage par les bloqueurs, un par les anti-bloqueurs et peut être même un par du personnel administratif ou enseignant.



-> Réponse à un Anonyme parmis tant d'autres

"je pense qu'il ne faut pas pénaliser les étudiants qui souhaitent assister à leurs cours et passer correctement leurs examens."
Nous souhaitons aussi assister à nos cours et passer nos examens mais pas au prix de nos convictions or le blocage est le seul moyen de pression dont les étudiants disposent.

"Le blocage de l'université a été décidé alors que tout le monde n'était pas au courant du jour et de l'heure du vote"
Cette information était disponible sur la fac dès la semaine précédente et des affiches ont été placardées le vendredi

"la preuve est que ils n'y avait pas 20.000 étudiants!!!"
Est-ce que 60 millions de français ont votés pour les présidentielles ? Je n'ai jamais vu de scrutin sans abstention, hors même lors du déblocage de l'université en 2006 il y avait tout au plus 3000 ou 4000 étudiants, loin des 22 000 qui étaient inscrits.

"La faculté est dans un état lamentable, il y a des tags partout, le matériel est bousillé sans parler de l'amphi A!!!!"
Il y aura toujours des dégradations mais dans ce cas là va vivre dans un univers asceptisé. La ville est emplie de tags elle aussi. Quand au matériel je ne vois pas en quoi il est bousillé ! Et je te rassure l'amphi A a déjà connu pire mais je tiens à dire que la majorité des bloqueurs condamnent eux aussi ces tags qui sont pour la plupart inutiles et totalement décalés.

"Vous souhaitez que le gouvernement vous entende, qu'il réagisse mais vous vous comportez comme des enfants colériques"
Attention tu stigmatise tout un mouvement en te basant sur le comportement de petits groupes

"La liberté d'expression, le droit de grève ok mais la liberté des autres vous y pensez!!!!"
Georges Wolinski : "La majorité n'a pas le droit d'imposer sa connerie à la minorité."

"Arrêtez de vouloir changer le monde et comportez vous comme des adultes."
Je ne suis pas sur que se mettre des oeillères et courber l'échine soit réellement un comportement adulte. Si c'était le cas pourquoi y aurait-il autant de grèves dans tant de professions ?

"Il y a une seule chose qui intéresse la majorité des étudiants, c'est le déblocage de la fac"
Alors si je te suis la majorité des étudiants sont égoïstes et se foutent de laisser une université minable à leurs enfants tant qu'ils ont finis leurs études à temps pour ne pas la voir de leurs propres yeux.

"laisser nous votez des le début des AG au lieu de faire en sorte que tout le monde s'en aille!!!!!!!!!!!!!!!!!!!"
Si vous n'êtes pas capables de rester jusqu'au bout c'est bien que vous n'êtes pas réellement motivés !

Voilà,
je pense avoir répondu à tout le monde,
je précise que mes propos n'engagent que moi

Nico.

PS : Au vue de la confusion entre tout ces anonymes merci de signer vos messages par un pseudo pour savoir à qui ont s'adresse.

3 commentaires:

Anonyme, mais le premier de la liste a dit…

je t'invite à aller voir sur le site et contacter les admins car je ne les connais pas personnelement, sinon pour répondre simplement à ta question, je pense qu'il manque un forum de discussion sympa pr la fac, dc pourquoi pas faire de la pub pour celui-ci qui vient d'être créé. Voilà. En espérant vous voir sur celui-ci. A+

P.S: rappel de l'adresse ---> http://montpellier3.5axe.com/profile.php

unie a dit…

Bon j'ai bien la longue réponse qui m'a été adressée...je suis contre le blocage puisque je suis pour cette loi...je ne confond pas "altercation" et "bagarre" j'ai bien compris la situation...et d'ailleurs elle a été très vite rétablie et c'était très bien...
Moi je crois que le président de la fac a son mot à dire dans tout ça...bien au contraire...!!mais bon comme on disait chacun son avis et ça ne se discute pas...!(enfin on peut en débattre, mais pas en juger!)
A propos des partiels, les miens n'ont pas été reportés pendant le cpe...et puis je trouve qu'avoir son semestre avec 3 semaines de cours à réviser...bon sans commentaire!! Les partiels en janvier, oui c'était avant...mais les mettre en janvier maintenant a mon avis ça ne se fera pas...Je ne me concentre pas uniquement sur mes partiels, et je ne laisse pas de côté la connaissance que m'apporte les cours...les partiels font partis de ce qu'on doit avoir pour passer à l'étape suivante..c'est un crime que de vouloir les réussir?? non je ne pense pas!!
"unie" non rien à voir avec "uni" juste pour dire qu'il faudrait qu'on s'unisse pour arriver à se faire entendre...et c'est ça que je déplorais dans le premier message..c'est bien le manque d'unité dans les anti-bloqueurs...chacun rentre chez soi et puis on se laisse mener par les pro-bloqueurs et ça c'est bête, surtout quand les anti-bloqueurs viennent se plaindre après...

Mtp3 a dit…

-> Réponse à unie

a) Selon moi le président n'a pas son mot à dire. Pourquoi me dira tu. Premièrement parcequ'il n'est pas étudiant et n'est pas touché directment par la fermeture de filières. Deuxièmement parceque la loi lui attribue tout pouvoir administratif judiciare et financier. Troisièmement parce qu'il a prouvé ce matin en faisant appel aux CRS qu'il n'était pas là pour discuter et au final n'était absolument pas pour la démocratie puisqu'il a fait preuve de totalitarisme.

b) Les partiels : premièrement les miens ont été reportés mais il n'y a pas eu de cadeau, le taux de réussite était sensiblement le même que les années précédentes. Deuxièmement j'ai discuté avec un certain nombre de prof qui ont confirmé ce que _prof_ a dit, c'est à dire que les partiels seraient reportés, s'il le faut, en janvier.

c) Tu parle de crime en disant "c'est un crime que de vouloir les réussir??". Non ! Personnellement je souhaite aussi réussir, je suis en Master, j'ai obtenu ma licence avec mention et je compte bien continuer au delà du Master. Je souhaite donc réussir. Cependant ce qui est un crime c'est d'accepter de laisser une université que l'on va quitter dans quelques années dans un état grave (tout pouvoir du président, sélection à l'entrée, privatisation et mise en vente éventuelle des locaux, appel à des personnes extérieurs pas forcément qualifié, filières non-rentables supprimées...).

d) Pour ce qui est de l'unité il faudrait vous poser la question de pour ou contre la loi, pas le blocage. Ceci n'est qu'un mode d'action, au final s'arrêter au mode d'action et ne pas s'interresser au fond c'est de la discrimination, c'est comme dire qu'une fille c'est une salope sous prétexte qu'elle est blonde et qu'elle porte une jupe. J'ai bien vu que toi tu était pour la loi mais toutes les personnes qui sont contre le blocage ne sont pas forcément du même avis. Le problème est là, au lieu de vous arrêter aux apparences défendez vos idées, au lieu de défendre le déblocage défendez la loi. Ayez le courage d'assumer ce que vous pensez et venez l'exposer en ag. Toute opposition n'est au final que l'acte de s'exprimer avec courage face à d'autres qui ne sont pas d'accord. Alors ayez ce courage.

Ceci est un commentaire personnel et n'implique en rien mes coauteurs.

Nico