Contacter le mouvement :


Contacter les gestionnaires du blog :
mouvement.montpellier@gmail.com



vendredi 16 novembre 2007

Fac évacuée, fac à rebloquer !

L'université Paul Valéry a été évacuer par les forces de police cette nuit...
Le déblocage n'ayant pas été voté cet acte est unanimement condamné par les grévistes qui ne considèrent pas la fac comme débloquée mais comme momentanément évacuée !!!

Plus d'info dans la journée.

Nantes, Strasbourg et la Sorbonne ont elles aussi été évacuée pendant la nuit.
Voir cet article

15 commentaires:

Anonyme a dit…

C'est malheureux pour les gens sincères qui organisaient ce mouvement mais il ne fallait pas tout mélanger et accueillir tout le lumpen prolétariat de Montpellier dans l'amphi A.

C'est le genre de chose qui fait que vous n'êtes pas pris au sérieux...

laurie a dit…

il y a t il un point et heure de rendez vous prevu pour une AG extérieure??
merci pour les renseignements

Noël a dit…

C'est vraiment honteux! Va-t-il y avoir une AG comme prévue lundi? Les cours vont ils reprendre dès lundi? Si plus d'infos, merci de les poster. Et bon courage à ceux qui occupaient la fac et qui restent mobilisés!

GMG a dit…

Il faut venir!! et ne pas souhaiter bonne chance... c'est illégitime ce qui s'est passé, il faut que nous soyon plusieurs à nous battre contre ce coup anti démocratique!

Tom a dit…

Y a-t'il eu des interpellations lors de l'évacuation de la fac cette nuit ?

Par ailleurs, connait-on les véritables raisons et les motifs réèls des 3 interpellations lors du rassemblement du 14 novembre dernier ? Ces trois personnes ont-elles étaient rapidement relachées ? Des poursuites judiciaires ?

lox a dit…

Le problème vient surtout de la présence de non étudiants pendant l'occupation, ça décridibilise le mouvement aux yeux de tous (thème de l'ag d'hier je sais)alors que des étudiants sont entièrement impliqués dans ce mouvement. Y a-t-il quand même une ag lundi? Le mouvement continue-t-il?

Mtp3 a dit…

On a pas vraiment le temps là car nous montons des actions avec les commissions mais dès ce soir nous tenterons de répondre à vos questions.

marie a dit…

alors apparament, Miossec, president de l'université a fermé la fac administrativement(il avait promis au personnel quil ne le ferait pas d'ailleurs..) et ce jusqu'a mercredi (lendemain de la grande manif, comme par hasard!) et donc l'AG devrait certainement avoir bien lieu lundi mais en fac de science.
Alors venez nombreux, même si c'est en fac de science tampis mais il faut rester mobilisé!

Et je ne pense pas que la "non-crédibilité" de notre mouvement soit du aux "non-etudiants". Elle vient de l'interieur, d'une poignée de personnes révoltées et non révolutionnaires. Ils se provoquent, puis se tapent sur la gueule.A force de chercher le conflit au sein d'un meme mouvement, on fini par etre plus vraiment crédible.. (regardez comme ils sont cons au ps, a force de se bouffer la gueule ils ont fini a la poubelle)
et puis voila les tags... Bon c'est sur c'est pas grave, c'est que des murs, mais ça devient plus génant quand on voit un journaliste prendre en photo "blocage saccage pillage" sur le parvis ABC.
On est là pour sauver notre fac,pas pour la détruire !

Mais voila, faut pas se laisser contrarier par les quelques personnes, ou actions qui ne sont pas vraiment en accord avec ce que l'on pense.
Un mouvement de refeletera JAMAIS ce que vous êtes individuellement.C'est frustrant mais il faut dépasser ça et revenir à l'essentiel:la loi de doit pas etre appliquée!Donc restons engagés, restons présents aux AG, aux manifs, puis à la fac quand elle sera rebloquée, même si je sais que parfois c'est usant, et iritant.. Mais la citoyenneté s'exerce dans la souffrance.ahah.

Anonyme a dit…

Il me semble que lundi matin y'a une ag donc venez devant la fac, même si elle est pas ouverte.

Anonyme a dit…

il me semble que pendant l'ag de décision du blocage et de l'occupation, nous avons parlé de se rapproprier un lieu, nous l'avons voté et accepté. Le fait de changer l'esthétique de ce lieu, fait parti de cette ré appropriation. La question de la décrédibilisation du mouvement par ces tags est complètement tronquée. Quand on parle crédibilité, ca n'est pas, à mon sens, quelque chose qui va de l'extérieur vers soit (ou de soit vers l'extérieur). Quand on est persuadé de la pertinence de son propos, la question de la crédibilité ne se pose plus sinon à travers des médias vendus au pouvoir et à l'état et auquel il ne faudrait porter aucune attention.
Les murs de l'amphi ne sont ainsi plus des murs stériles, vides, mais un endroit d'expression, de révolte. Jouer le jeu des critiques moralisatrices, c'est faire le jeu de ce que l'on combat.

Rendez vous pour l'AG de lundi 12h, même si la fac est toujours fermée, on a un joli parking pour nous accueillir.

lox a dit…

Pour la "non-crédibilité" je me suis mal exprimé, je voulais montré que c'est ce qui est rapporté par TOUS les médias qui, même si l'on sait qu'ils sont à la botte du gouvernement,sont ceux qui exposent notre action au plus grand nombre.
Je pense que la création des comissions va regler ce problème, ainsi que nous réunifier dans la lutte.

Tom a dit…

Que des "non-étudiants" viennent en ce moment à la fac semble poser problème à quelques personnes. Certains ici parlent meme d'un "lumpen prolétariat" indésirable qui aurait été "acceuilli" dans l'amphi A.
Les journal-putes habituels auraient meme pris des photos de tags "infamants" de révolte : "blocage saccage pillage". Mon Dieu quelle horreur ! Lire les journaux locaux de ces derniers jours donne une petite idée du sort qu'il convient de réserver à ces journalistes du Parti de la Presse et de l'Argent. Ainsi, il y aurait donc à Montpellier des gens plus en colère que quelques étudiants de Paul Valéry ? Des personnes plus en rage contre cette société capitaliste, notre société, des gens plus en peine, très certainement, que quelques étudiants qui se lèvent aujourd'hui au coup de sifflet syndical pour jouer aux révolutionnaires ? Ne crachez pas sur le lumpen, ayez le courage d'etre l'avant-garde ou fermez vos gueules ! D'autres ont eu du courage avant vous : "Action Directe" en France, "Fraction Armée Rouge" en Allemagne, "Brigades Rouges" en Italie, "FARC" en Colombie, "Septembre noir" au Japon... Nous aurons du courage aujourd'hui...

Anonyme a dit…

"Les murs de l'amphi ne sont ainsi plus des murs stériles, vides, mais un endroit d'expression, de révolte. Jouer le jeu des critiques moralisatrices, c'est faire le jeu de ce que l'on combat."

Ca fait longtemps que le Capital a délaissé la morale pour se masquer sous le commerce de la trangression, vous jouez son jeu à bloc là !

"Ainsi, il y aurait donc à Montpellier des gens plus en colère que quelques étudiants de Paul Valéry ? Des personnes plus en rage contre cette société capitaliste, notre société, des gens plus en peine, très certainement, que quelques étudiants qui se lèvent aujourd'hui au coup de sifflet syndical pour jouer aux révolutionnaires ?"

Ah lala cette bonne vieille attirance gauchiste pour le spontané, l'exclu, le marginal... Autant d'alibi pour éviter de parler du travailleur.


Ca n'est pas avec ces vieux refrains libertaires que la gauche de la gauche regagnera le coeur du peuple... Lisez Clouscard, Michéa, ou je vais me facher tout rouge !

Tom a dit…

Réponse avant de me facher tout noir !

"Ah lala cette bonne vieille attirance gauchiste pour le spontané, l'exclu, le marginal... Autant d'alibi pour éviter de parler du travailleur.
Ca n'est pas avec ces vieux refrains libertaires que la gauche de la gauche regagnera le coeur du peuple... Lisez Clouscard, Michéa, ou je vais me facher tout rouge !"

Avant de "te facher tout rouge", tu m'expliqueras peut-etre dans quelle classe autre que "travailleurs" tu ranges ces "exclus, marginaux et spontanés"? Des parasites ? De la vermine à éliminer ? Probablement des gens tombés de la lune, c'est la rengaine préférée des médias du pouvoir, comme les "méchants casseurs" des manifs sans doute, souviens-toi, des gens qui n'existent que pour faire chier les "gentils étudiants" ou les bons vrais révolutionnaires ?

Ils ont squatté votre putain de fac, et alors ? Ils "décrédibilisent le mouvement", fichtre ! Ils sont sales et picolent, et alors ? Des loqueteux, de la racaille, des "salauds de pauvres !" OK.
Et quand bien meme ceux-ci ne seraient pas ou plus suffisament en état ou simplement conscients d'eux-memes pour se définir ou se revendiquer "travailleurs", toi, à moins que tu ne souhaites les envoyer directement au goulag ou chez les dingues, toi qui semble-t-il n'a pas peur de parler de "travailleurs" et donc j'imagine, à juste raison, de "lutte des classes", tu les considères comment ces Rmistes, zonnards, clochards et autres squatters, pour beaucoup d'entres eux hélàs alcooliques ? Ne sont-ils pas eux aussi du coté des exploités ? Des "travailleurs" ?Ne sont-ils pas eux aussi quotidiennement détruits par le Capitalisme ?

Enfin, avant de parler de "bonne vieille attirance gauchiste", tu seras gentil de réviser un peu tes classiques, de relire tes cours d'histoire et de ne pas confondre le gauchisme et quelques idées et pratiques libertaires. Le "gauchisme" a une définition très précise. Rien à voir avec l'Autonomie, le Communisme libertaire ou l'Anarchisme.

Salut à toi.
Salut à tous.

Lambichou a dit…

J'aimerai savoir ce que sont devenu les occupants qui ont été interpellés. En effet, bien que la plupart ont été reconduit à l'exterieur de la fac après un simple contrôle d'identité certains ont été embarqué pour détention de stupéfiant ou autres raisons du même style. Ce serait domage que ces personnes se retrouve finalement poursuivies pour toutes les dégradations qu'il y a dans la fac.