Contacter le mouvement :


Contacter les gestionnaires du blog :
mouvement.montpellier@gmail.com



samedi 17 novembre 2007

Appel à la mobilisation

Rendez-vous au peyrou dimanche 18 Novembre à 14H00 pour se coordonner et s'informer sur la poursuite du mouvement.

Tout le monde est invité à venir !

10 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour,
Ne pouvant venir dimanche 19 Nov., je tente d'exprimer une opinion sur ce site: J'ai trouvé mal organisé cette opération de blocage de la fac P.Valery. En effet, je n'ai rien vu "d'emmerdant" pour l'opinion publique. Je parle d'action directe, tel que des blocages des trams, des manifestations, blocages des axes routiers, etc. Ce n'est pas enfermés dans notre fac(avec plus que ce qu'il faut d'alcool, nous ne sommes pas a Woodstock, on est bien dans un "combat social", n'est il pas?)que nous allons nous faire remarqué, du moins l'opinion publique pourra nous prendre pour des fainéants, et non pas remarqué nos revendications, notre combats. À titre d'exemple (certainement abusif mais...), je ne pense pas que Maknho se soit contenté de boire de la vodka à attendre dans des locaux de Goulaï Polié qu'il soit remarqué (pareil pour Lénine, Les sandinistes, ou le Che, notre lutte n'est pas de leur proportions certes, mais elle est quand même une LUTTE).
En esperant que ce petit commentaire perdu sur internet ai été vu.
À bientôt.

Le Docteur FREUD a dit…

Comme la plupart des gens utilisent le mot "démocratie" et "liberté" sans en connaitre le sens, je vais donner une petite leçon de DEMOCRATIE dans cet ETAT que je qualifie de FASCISTE; D'ailleurs, à l'origine, "fasciste" viens de "faisceau" qui signifie "UNION"; Union pour un Mouvement Populiste ???

Bref, il est bon de rappeller que dans TOUTE démocratie, la logique veut que les peuples soient "éduqués" et possède un esprit critique, une éthique et une certaine morale en plus de leur EDUCATION:

Leçon de Démocratie dans un état fasciste:

Le mouvement de grèves dans les universités se cherche alors que commence le week-end. A Montpellier II, un référendum réalisé hier a donné, pour 40 % de participation, et 68 % de votes « pour la reprise normale des enseignements ».

Soit: 0,40 x 0,68 = 0,272

Soit 27%.

Nous avons donc 27,2% des étudiants de Montpellier 2 qui veulent la reprise normale des cours. J'en conclu donc que 27,2% est une minorité; au même titre que celle des AG.

Nous pouvons donc conclure tout naturellement que ce vote est légitime; puisque il est présenté comme tel, c'est aussi à dire comme les AG. De plus, ce vote là IMPOSE le choix d'une MINORITE sur une MAJORITE. Puisque 100-27,2 = 72,8%

Soit 72,8% des personnes qui sont du coup à l'opposé donc "contre"... sont pris en otage par une minorité d'extrême droite sarko-lepéniste probablement....

Elle est belle la Démocratie !!!

Docteur FREUD...

Anonyme a dit…

1) La seule solution, c'est le blocage total et à long terme de la fac + le soutien des enseignants qui sont contre la loi mais qui tiennent trop à leur fric pour se déclarer grévistes. 2) Le blocage a été voté démocratiquement, et ensuite les anti-blocage se plaignent que la majorité l'ait emportée... Se sont-ils plaint lorsque Sarko a été élu par des millions d'idiots ?
Elle est effectivement belle la démocratie... A bas les CRS à bas Miossec qui s'est vendu à Pécresse !! Vive le mouvement !!!!!!! DEBOUT LES ETUDIANTS !!!!!! IL FAUT FAIRE BOUGER LES CHOSES

Anonyme a dit…

D'accord avec le message posté à 1h 16. Il ne faut pas s'isoler mais obtenir le soutien des enseignants et obtenir des syndicats qu'ils s'engagent réellement. C'est pour ça que j'ai fait passer dans les commentaires à l'annonce de l'AG la motion votée par les étudiants de Clermont II qui demande à l'UNEF et au SNESup d'appeler à voter la grève générale jusquà l'abrogation de la LRU et de refuser toute négociation.

Anonyme a dit…

docteur freud > va te faire soigner ...

Tom a dit…

Anonyme du 17 novembre à 18h39 a écrit : "Ce n'est pas enfermés dans notre fac (avec plus que ce qu'il faut d'alcool, nous ne sommes pas a Woodstock, on est bien dans un "combat social", n'est il pas?)..."

Tout à fait d'accord à propos de l'alcool.
Ce putain de produit alcool, et toute autre drogue d'ailleurs, a toujours été un problème et une sérieuse nuisance à tout combat social. Les classes dirigeantes ont d'ailleurs historiquement toujours très bien compris quels énormes avantages elles avaient à avoir en face d'elles un peuple plus drogué que conscient. L'alcool est une drogue dure légale en France, et avec ses "40 millions d'alcooliques" (dixit Coluche), la tradition en France n'est pas en péril.
Nos capitalistes français peuvent dormir tranquilles !

Anonyme a dit…

Mon avis est qu'en effet, il serait grand temps de passer à des actions concrétes.
Le blocage des péages, des gares, ...

En effet, le blocage est indispensable ... Mais il l'est en priorité parceque il permet à tous de pouvoir se mobiliser, et de faire des actions.
Il ne l'est pas pour dégrader la fac, ou se bourrer la gueulle ...

Quand à l'UNEF, ce syndicat est désolant. Je vois pas l'intéret de s'en préocuper ... C'est perdre du temps. ( je suis pas syndiqué ). Mais quand je vois qu'ils changent leur discour tout les 2 jours, je vois pas l'intéret de perdre du temps avec ce pseudo syndicat.

J'espère que tout ça sera discuté demain.

Anonyme a dit…

C'est vrai que l'attitude du chef de l'UNEF est désolante, mais il faut malheuresement s'en préoccuper. Il est présenté par le gouvernement comme son principal interlocuteur. Pécresse s'appuie sur Juilliard et espère le voir négocier. (c'est la même chose entre Bertrand et Thibaud pour coincer les cheminots). Si Pécresse arrive à le faire asseoir à une table de négociation, ce sera pour Le gvt un point d'appui politique pour réprimer la grève. C'est pour ça qu'il faut s'adresser à l'UNEF, ou que les syndiqués de l'UNEF s'adressent à leur direction pour qu'elle appelle à la grève générale jusqu'à l'abrogation de la LRU, sans négociation.

Tom a dit…

Une fois n'est pas coutume, l'UNEF a pris le train en marche. Et comme d'habitude, l'UNEF n'a pas tardé à vouloir (et voudra encore demain) conduire la locomotive, afin de mieux éteindre les feux de toute contestation et au final envoyer toute les troupes droit dans le mur. La tete à claques télévisée Julliard, à l'instar de sa petite soeur médiatique de la Confédération étudiante, l'insupportable Julie Coudry, jouent ainsi parfaitement leur role de syndicats de cogestion.

Envoyons-les se faire foutre, eux et leurs médias de merde !

Le Docteur Freud a dit…

Pour les crétins que j'emmerde et qui ne me comprennent pas....

http://tf1.lci.fr/infos/economie/social/0,,3624799,00-anti-greve-appellent-manifester-.html

Alors ?

Vous voulez de ça vous? Moi? NON !!

Le Docteur Freud !