Contacter le mouvement :


Contacter les gestionnaires du blog :
mouvement.montpellier@gmail.com



samedi 15 décembre 2007

Pique Nique Dimanche 16 Décembre

12h au Peyrou

Pique-nique Festifs inter-luttes ouvert à tous

Points d’informations et de débats sur l’avenir des universités, performances artistiques, et expositions.

Venez nombreux !

8 commentaires:

Leetha a dit…

chacun amène sa bouffe?

Mtp3 a dit…

Alors deux choses :

- Sois tu peux amener ta bouffe et donner des trucs à vendre pour le mouvement (exeple tu fais 10 sandwich au jambon ou un saladier de taboulet qui seront vendus pour faire des tracts, affiches...)

- Soit tu pourra probablement manger sur place, des trucs à manger seront surement proposés à la vente.

Voilà
à toi de voir
si tu veux plus d'info contacte la commission culture et vie sociale

Anonyme a dit…

Ouais ben il fera surement entre 0 et 2° C, alors si tu crois qu'on va aller se peler le cul à ton pique-nique !

C'est pas comme ça qu'on arrivera à faire abroger la lru ! ! !

Anonyme a dit…

2 façons de lutter contre la LRU
-Soit tu fais un pique nique festif
-Soit tu fais la grève de la faim

Anonyme a dit…

Et pourquoi la grève en mangeant miam miam

Anonyme a dit…

je peux pas venir je suis malade,désolé.

Anonyme a dit…

un dimanche y aura pas foule, le week-end tout le monde redevient capitaliste en general

Baptiste a dit…

Voilà petit compte rendu.
Le Peyrou transformé en parking a offert l'espace d'une après midi un petit espace interloquant et novateur. La LRU n'est certes pas abrogée, cependant, les quelques centaines de passant ont pu profiter des travaux artistiques, des interactions mises en place. A regretter le froid qui a au moins été accompagné de soleil.

Voir des ultras casseurs très méchants jouer à la marelle ou s'amuser à rigoler ensemble en écoutant les poissons rouges c'est vachement agréable. Petite pause sympatoche et festive. En outre, la vente libre a permis de ramener quelqes dizaines d'euros à la caisse de mobilisation, et puis moi pour ne parler encore que de ma gueule j'ai encore rencontré des gens chouettes, appris à en connaître d'autre.

De toute façon, hichem ne vous laissera pas le choix, on recommencera. Un grand merci à toute la com'culture, notamment Antoine et Hichem (et je m'amuserai pas à citer tous les noms, on a été trop nombreux), merci à toutes les bonnes volontés, gros merci aux exposants, à tous les cuisiniers, gros merci aux musicos et à tous les passants.

A la revoyure les gens!

*Baptiste