Contacter le mouvement :


Contacter les gestionnaires du blog :
mouvement.montpellier@gmail.com



dimanche 9 décembre 2007

Il y a quelques temps Tolbiac, puis Perpignan, lundi ce sera le tour de Montpellier

COMMUNIQUE DE PRESSE
COMITE DE GREVE DE TOLBIAC

Lundi 26 novembre

Ce matin, la presidence a procede a un coup de force exceptionnel. Pour cela, des mails ont ete envoyes par les directeurs d'UFR et la presidence, faisant etat de la necessite de "debloquer la fac", et invitant les etudiants, professeurs et personnels, a "venir accompagner cette reprise". Ainsi, ce matin, a 8h30, apres avoir laisser les esprits s'echauffer, les etudiants qui entraient a la fac n'ont pas eu a presenter leur carte contrairement a d'habitude.

Ceci a permis l'entree dans l'enceinte de la faculte de militants d'extreme droite (FNJ, RED, et UNI...), rassembles et prevenus pour l'occasion, dans le but de "debloquer la fac", comme l'a avoue Mr Hervier, vice president de Paris 1. Nous rappelons que la presidence porte ainsi toute la responsabilites des violences qui ont suivi, faisant etat d'une dizaine de blesses. Soulignons le fait que les vigiles prives presents ont ete utilises, non pas pour separer et proteger les etudiants de l'universite, mais pour forcer les piquets de greve.

Le comite de greve denonce la violence de certains directeurs d'UFR a l'encontre d'etudiants grevistes. Par exemple, Mr Pradier directeur de l'UFR d'economie, a projete et a porte des coups de genou sur differents etudiants grevistes. Plusieurs cas de violences emanant de responsables de l'universite, dont Mr le president Henin lui-meme, ont ete malheureusement recensees.

Face a l'echec de cette tentative, et aux affrontements provoques par l'attitude deplorable de la presidence, M. Henin, decide a evacuer les grevistes par tous les moyens, s'est tourne vers les forces de l'ordre. A midi, le centre a ete evacue par les gardes mobiles, puis ferme jusqu'a nouvel ordre. Cinq interpellations ont ete effectuees, mais les etudiants arretes ont ete relaches grace a la pression et a la solidarite des manifestants.

Face a cette violence, des soutiens aux grevistes se sont exprimes emanant de personnels et d'enseignants, choques par l'attitude de la presidence, ainsi que d'une grande majorite des etudiants presents.

Le comite de greve a pris les decisions suivantes :

- Creation d'une commission anti-repression

- La poursuite en justice collective des auteurs des violences

- Demande de la demission du president de Paris 1 Mr Henin."




Etrange coïncidence, Miossec a vu ce que ces appels donnaient et pourtant il persiste dans cette voie, il ne veut qu'un déclocage en urgence et ce avec violence s'il le faut !

96 commentaires:

Anonyme a dit…

je n'ai rien vu de tout ça aux info mais bon...On peut s'attendre à la même chose lundi,non?

Marie a dit…

Je propose, moi, d'arréter d'employer les termes médiatiques "bloqueurs" et "anti-bloqueurs".

Plus juste me semblerait de dire : "grévistes" et "anti-grévistes".

Anonyme a dit…

Tout simplement scandaleux. Attention etudiants de l'UPV, le président de l'université compte apparement utiliser ces méthodes pour débloquer la fac. Ne nous laissons pas duper par ses soi-disant bonnes intentions. Ses communiqués ne sont qu'un encouragement à la violence, qui si elle a lieu est me semble t-il répréhensible par la loi (incitation à la violence).
Serrons les rangs et faisons face !!!

Anonyme a dit…

marie, anti-grévistes n'est pas le mot apprprié sauf si tu t'en prends aux grevistes. meme anti-greve ne me semble pas approprié car tu serais contre une greve meme sans blocage. Les termes juste a mon avis sont anti-LRU et anti-blocage

Ark a dit…

Anonyme de 15h39, as-tu vu aux infos le jeune lycéen nantais de 17 ans qui s'est pris un flashball à bout portant et qui risque de perdre un oeil alors qu'il manifestait pacifiquement devant le rectorat ?

As-tu vu aux infos la charge des CRS jeudi à Paris ?

As-tu vu aux infos la charge des CRS devant Lyon II et sous les yeux du Président d'Université (qui a d'ailleurs prétendu le contraire, malheureusement pour lui la vidéo circule sur le net) ?

Savais-tu que le Président de la Sorbonne a fait censurer par tous les moyens (y compris des coupures d'électricité) la diffusion du documentaire "Universités: Le Grand Soir" ?

Crois-tu qu'en ce moment les médias informent ? Crois-tu que ce qui se passe en dehors des médias n'existe pas ?

Est-ce que vous vous rendez compte que tous veulent que l'on se focalise sur ce débat stérile du "blocage" plutôt que nous réfléchissions sur l'avenir de nos Universités et de l'Education en général ?

Anonyme a dit…

A tout ceux qui disent que les bloqueurs mentent parceque ce n'est pas aux infos je ne dirais qu'une seule chose:

"C'est pas vrai ils l'ont dit à la T.V."
Coluche

Et je suis contre le blocage!

Anonyme a dit…

co sign ark. Le vrai probleme n'est pas le blocage mais bien la loi LRU. ce blog ne traite pas (dans les commentaires) du mouvement mais bien de l'affrontement verbal (et pourvu que cela n'aille pas plus loin) entre les anti-LRU et les anti-blocage. Recentrons le debat sur cette loi et sur le mouvement pour y faire face

Anonyme a dit…

ark,j'avais compris !je ne suis pas tout à fait idiote et c'est ce que je dis depuis le départ sur tout les blogs pro et anti,ce que je voulais dire-pardon si je me suis mal exprimée- c'est que tout ça est ettouffé au max à la t.v. mais qu'au vu de l'attitude de M.Miossec on peut sans surprise s'attendre à la même chose lundi

Ark a dit…

Bah en même temps cela s'adressait à tout le monde. Je suis sidéré de voir à quel point nous sommes conditionnés par les médias (et en particulier la TV) !

Anonyme a dit…

contre la violence je suis mais si violence il ya me défendre je devrai

maitre yoda est déphasé aujourd'hui a dit…

anonyme 16:07 en réalité Maitre Yoda était

Anonyme a dit…

ark c'est pas nouveau c'est juste que là c'est vraiment flag avec le nabot au pouvoir,il suffisait de regarder les présidentielles pour en avoir un avant-goût

luca doni a dit…

Etudiants... apolitiques... voire de droite.
Est-ce un oxymore, un paradoxisme ?
Quelques étudiants "apolitiques" se disent scandalisés par cette "prise d'otages" qu'est pour eux le blocage des Universités. Beaucoup se prononcent ou se sont prononcés en faveur du "vote à bulletins secrets", que pourrait organiser (mais ce n'est pas sa stratégie) nôtre cher président Miossec bien-aimé. Or, non seulement il s'agit là de nier la valeur des AG, mais de nier, aussi, le fait qu'un tel vote, s'il penche vers une reprise des cours, laisse la porte ouverte à une répression policière des derniers mécontents en lutte (pour info, le nabot Sarko avait affirmé au cours d'une interwiew télévisée que : "La notion de blocage est parfaitement inadmissible. Ca n'existe nulle part ailleurs (Mensonge!!). Il faut généraliser le vote à bulletins secrets".) En fait, ce qui m'exaspère le plus c'est la courte vue de ces petits jeunes (euh...) Avoir leur année, valider leurs UV, voilà ce qui les intéresse, savoir quand reprennent les cours - c'est dommage de se déplacer pour rien. C'est louable, enfin peut-être (surtout venant de gens qui larvent pendant les cours), mais ils pourraient dépasser un peu cette vision égoïste et se demander pourquoi il y en a, d'autres étudiants, parmi eux, qui sont si déterminés à bloquer les facs. Regarder de près les textes de la loi LRU, cesser de jouer les bénis oui-oui. Eteignez vos télés-propagande. Ah, ça, l'esprit de 68 semble bien liquidé ! L'Université n'est plus ce bastion d'intelligence, de réflexion, de contestation. Non, elle semble bien être rentrée, elle aussi, dans une logique de rentabilité. Même les professeurs, je parle de ceux bien installés, ne jugent pas, pour la plupart, nécessaire de se mobiliser, de donner une voix adulte au débat, une voix qui éviterait l'image manichéenne qui nous est donnée à voir ces jours-ci : d'un côté, celle des présidents d'universités - censés, sereins, et de l'autre celle, de petits jeunes gauchos, manipulés (forcément) par les syndicats ou d'obscurs groupuscules de méchants anarchistes. Quid de ceux qui se bougent ? Des étudiants certes, pas forcément syndiqués, pas forcément anars, des jeunes chercheurs, qui craignent pour leur avenir et leur intégrité intellectuelle (naïfs que nous sommes encore) et le "personnel administratif", vous savez ces gens de l'ombre, ceux qui bossent dans les bureaux d'UFR. (Isabelle, Michèle, Geneviève, heureusement que vous êtes là). Est-il nécessaire d'avoir peur pour ses fesses pour soutenir une cause? Je ne le crois pas, et j'espère qu'il existe encore des gens qui ne le croient pas non plus. L'attachement à des valeurs, à des principes devrait suffir pour être capable de s'investir un tant soit peu.

Anonyme a dit…

pas de violence!
pas de violence!
nous sommes humains!!

contre blocage ( orga) a dit…

je suis contre- le blocage et je crois en des principes de liberté or ce blocage nuit a celle ci.
Un autre de mes principes est celui du NON usage de la violence .


RDV demain matin reunion Anti-blocage (INFORMATION aucun vote !!!)

A 14h RDV sur la Comedie pour se montrer et dire que la LRU nous sommes contre et que le Blocage est contre nos principes.


A force de dialogue de sourd nous devenons liberticides dans les deux fronts , la disparition des fronts permettra notre union et l'entente de nos revendications.

IL FAUT Y CROIRE !

Olivier a dit…

Extrait de mon post sur http://montpellier3.virtuaboard.com

Je ne reviendrai pas sur le chaos qu'organise, piètre stratège, notre président.
Je tiens à rectifier certaines choses:

Il est inadmissible que le mouvement des "anti" qualifient l'AG du jeudi 6 de "scandaleuse" et ce pour deux raisons:

- Au moins deux personnes des "anti" ont pu légitimement participer à la tribune de l'AG, dont le scribe qui, notamment, recueillait et comptabilisait les résultats des compteurs.
- Pour chaque compteur "pro" il y avait un compteur "anti" pour chaque division (6 au total) de l'amphi.

De plus, à ma connaissance et après avoir eu le compte rendu de mon collègue "anti" présent à la tribune, il n'a été réfusé à quiconque le droit de venir s'exprimer dans cette AG.

Donc, même s'il l'on peut discuter de certaines modalités de son fonctionnmeent (comme le vote par exemple) cette assemblée est démocratique et être en aucun cas supplantée par une quelconqu'autre sans décision de cette dernière

[...]

On pourrait également retourner ce jeu sémantique en disant que les "anti" sont finalement des anti-grévistes, des briseurs de grèves... Je pose donc la question suivante: au-même titre qu'eux ont le droit d'aller en cours qui sont-ils pour nous interdire de jouïr de notre droit le plus strict de faire grève: Arrêt volontaire et collectif d'une activité, par revendication ou protestation?

J'entends aussi de nombreux "anti" dire qu'ils sont contre la LRU mais ne sont pas favorables à ce moyen d'action. Leur demandant alors en toute bonne fois quel serait le moyen le plus juste pour faire pression sur le gouvernement afin d'abroger cette loi, je me heurte inéxorablement au silence ou à l'incertitude.

L'attitude à adopter donc consiste à rétablir les choses à leur juste place et poser les bonnes questions à ses interlocuteurs.

Anonyme a dit…

Aux bloqueurs, ne voyez-vous pas que le blocage de la fac vous renvoie à d'autres problèmes que la LRU ? D'ailleurs ça vous en éloigne fortement, à mon avis, il est temps d'envisager un autre moyen que le blocage.

Pourquoi ne pas organiser de grandes manifestations dans les rues de Montpellier ? Vous avez peur de ne pas être beaucoup ? (Comme vous nous demandez souvent)

Anonyme a dit…

"Leur demandant alors en toute bonne fois quel serait le moyen le plus juste pour faire pression sur le gouvernement afin d'abroger cette loi, je me heurte inéxorablement au silence ou à l'incertitude."

Mdrrr, ah oui, c'est vrai que le blocage de la fac a beaucoup fait avancé les choses. Moi aussi je me heurte au silence et à l'incertitude quand je demande aux bloqueurs : alors à quoi ça a servi ?

Anonyme a dit…

A ANTI BLOCAGE:au lieu d'aller faire des manifs aller en cours!

http://cmp-upv.blogspot.com/ a dit…

Références documentaires autour de la loi "LRU"
=> http://cmp-upv.blogspot.com/2007/12/rfrences-documentaires-autour-de-la-loi.html

ou PDF d'origine :
=> http://www.univ-tlse2.fr/servlet/com.univ.collaboratif.utils.LectureFichiergw?CODE_FICHIER=1196876415091&ID_FICHE=2683

Olivier a dit…

Pourquoi ne pas organiser de grandes manifestations dans les rues de Montpellier ? Vous avez peur de ne pas être beaucoup ? (Comme vous nous demandez souvent)

> Comment aller en manif si on a cours???

Mdrrr, ah oui, c'est vrai que le blocage de la fac a beaucoup fait avancé les choses. Moi aussi je me heurte au silence et à l'incertitude quand je demande aux bloqueurs : alors à quoi ça a servi ?

C'est un mouvement de pression qui devrait marcher si un bon nombre, au lieu de torpiller ce mouvement, de nous faire perdre du temps, décourager un grand nombre..., s'y joignait une bonne fois pour toute et faire front d'une seule voix!

Anonyme a dit…

"A ANTI BLOCAGE:au lieu d'aller faire des manifs aller en cours!"

Mdrrr on ne demande que ça mais il y a des gens qu'on nomme communément "bloqueurs" qui nous en empêche. Faut se mettre au courant mon petit... ^^

Anonyme a dit…

"C'est un mouvement de pression qui devrait marcher si un bon nombre, au lieu de torpiller ce mouvement, de nous faire perdre du temps, décourager un grand nombre..., s'y joignait une bonne fois pour toute et faire front d'une seule voix!"

Bah oui mais ça marche pas ! Au bout de 3 semaines ça empire, ça énerve tout le monde, le gouvernement ne fait que se marrer... Non, mais on avance hein ! Lool

En plus vous jouez les bouffons du gouvernement qui se fout bien de votre gueule... C'est vraiment dommage pour des gens qui sont "contre" le gouvernement.

Olivier a dit…

3 semaines dont 2 de fermetures admin imposées par un des bouffons du gouvernement

Anonyme a dit…

etudiants : tous unis dans la meme merde, ne nous tapons pas sur la gueule !

Anonyme a dit…

La faute à qui ? ^^

Olivier a dit…

a ce qui sont obtus pour ne pas comprendre la merde ds laquelle se trouve l'enseignement aujoudhui

Anonyme a dit…

Ah non, mais moi je comprend tout à fait ! C'est clair c'est la merde... Mais pour moi, ne pas profiter du présent est encore plus pourri et égoiste.

Tout ça, c'est à cause des gens obtus qui veulent empêcher les autres d'aller en cours et de les forcer à entrer dans un mouvement dont ils se foutent.

Olivier a dit…

Tu comprends et tu t'en fous??!!!
C'est vraiment navrant de lire ça.

Personnellement et étant en M2 moi dans un semsetre ça ne me concerne plus mais je suis solidaire et je préfére lutter et perdre un peu, tout en ouvrant mes bouquins en attendant, que de démissionner de la sorte et finir par perdre un enseignement et des conditions d'accès à celui-ci, juste pour tous

Anonyme a dit…

tu t jamais dit que les bloqueurs eux aussi voulais aller en cours?la moitié des bloqueurs que je connais sont en M2 M1 L3!mais faut voir plus loin faut penser a l'avenir,a tes enfants!

shit a dit…

Ok ... Alors nous on s'en fout que tu aies envie d'aller en cours !

On avance bien grace à ce genre de discour de " je m'en fous ". Si tu t'en fous de ce genre de loi, qu'est ce que tu fais en lettres et sciences humaines ?

Ha oui ... t'es là " juste pour avoir un diplome".

Anonyme a dit…

oué abérant tu comprend et tu t'en fou waou!quelle mentalité!

Pseudo a dit…

Mais arrêtez bordel de vous mettre sur la g******...
Vous croyez pas que trouver un commun accord pour lutter contre la LRU serait bien mieux et bcp plus efficace pour nos revendications ? La prochaine AG de jeudi doit à mon avis débattre en priorité sur ce point là !! Les enseignants se joignent à la lutte, il faut s'unir. Comme qui dirait : " L'union fait la force "

Olivier a dit…

D'ailleurs avec ce genre de comportement intellectuel dénué de tout sens d'analyse, dénué de sens critique et d'argumentation, je ne donne pas cher de l'obtention de son cher diplome, qui de tte facon ne vaudra plus rien apres la LRU

Anonyme a dit…

"Ha oui ... t'es là " juste pour avoir un diplome"."

Ah et je devrais être là pour quoi d'autre ? Regarder les papillons voler ? Ecouter les oiseaux chanter ? Ca je peux le faire chez moi...

"mais faut voir plus loin faut penser a l'avenir,a tes enfants!"

Mes enfants ? Wahou, on y pensera le moment venu, pour l'instant je suis trop jeune. ^^

"juste pour tous"

Aaah, tu fais ça pour la gloire petit coquin hein ? Tout le monde t'appellera Zorro, c'est ça qui te branche ?

Olivier a dit…

Malheureusement certains qui n'on t pas le sens de la légitimité, les mêmes qui torpillent le mouvement, prevoient une AG dissidente des demain

Anonyme a dit…

"Vous croyez pas que trouver un commun accord pour lutter contre la LRU serait bien mieux et bcp plus efficace pour nos revendications ?"

Ca on le demande depuis le début mais ils veulent pas lâcher leur blocage ? Comment veux-tu faire ?

Olivier a dit…

si tu comprends aussi bien les eononces de tes partiels que ce que tu comprends ce qu'on est entrain de te dire, tu peux bien te joindre au mouvement pour la LRU pour abaisser le niveau de la fac, là en effet tu auras des chances de l'obtenir ton diplomes.

Olivier a dit…

il nest pas question de lacher le blocage puisqu'il a ete voté!
Comment veux tu sensibiliser les gens et les reunir pour débattre s'il preferent aller en cours

Anonyme a dit…

Miossec fils de pute,
Retourne dans ta hutte !

jil pour le blocage a dit…

Il y a quelques années, Messieurs Chirac Jacques et Deux Jean-Paul ont dit : "N'ayez pas peur".

La violence est une chose, la publicité que l'on en fait en est une autre.

1) "Les chiens qui aboient le plus fort ne sont pas toujours ceux qui mordent le plus".

2) Si donner quelques simples consignes de prudence quant à ce qui POURRAIT se passer lundi matin à la fac Paul Valéry me parait une bonne chose (n'oubliez pas vos casques, vos cartes vitales et vos papiers d'identités); relayer voire amplifier des rumeurs, menaces de violences et autres fanfaronades à la testostérone, d'un coté comme de l'autre, ne me semble par contre pas une bonne idée.
Ne jouons pas à nous faire peur tout seul. Ne soyons pas naifs, soyons juste prudents et préparés à toute éventualité, mais ne tombons pas dans LEUR piège.

Miossec, Sarkosy et beaucoup d'autres ont toujours beaucoup à gagner dans le fantasme de la peur.

3) Se prendre une petite claque, un coup de pied au cul ou une bonne patate dans la tronche n'a jamais tué personne. Se prendre un coup de manche de pioche ou un coup de matraque, c'est plus emmerdant biensur, mais rarement mortel.

4) "Chacun voit midi à sa porte". Chacun se doit de connaitre ses limites (physiques et intellectuelles). Perso, si quelqu'un s'attaque physiquement à moi ou à un(e) de mes proches, je saurais me défendre, défendre mes idées et défendre les miens.

Proverbe (de je ne sais plus qui) à méditer avant lundi matin :

"Ne pas aimer la violence parce que vous en avez peur ne fait pas de vous un non-violent mais un peureux !"

Anonyme a dit…

"si tu comprends aussi bien les eononces de tes partiels que ce que tu comprends ce qu'on est entrain de te dire, tu peux bien te joindre au mouvement pour la LRU pour abaisser le niveau de la fac, là en effet tu auras des chances de l'obtenir ton diplomes."

Tu me juges bien vite jeune padawan. Si tu juges aussi vite, je comprend pourquoi tu suis aussi vite un mouvement... Comment appelle-t-on ces animaux ? Moutons ? Oui c'est ça...

Olivier a dit…

s'il agit bien d'un appel a la violence, du moins à se defendre, ce qui revient au mm, je le condamne! c(est intolerable d'entrer dans ce jeu... quitte la fac mec on a pas besoin de toi

Olivier a dit…

Mes jugements pour l'instant sont argumentés au contraire des tiens.
Ensuite je ne comprends absolument pas l'enchainements de tes deux propositions, qui selon moi ne font pas sens.
Quel rapport de cause à effet direct peux tu etablir entre juger et suivre. Non je ne te suis pas... ne cede pas à la precipitation pour repondre et construit ton raisonnement car là il défie l'absurde.

Anonyme a dit…

"Mes jugements pour l'instant sont argumentés au contraire des tiens."

Et quels arguments ! Lool

Olivier a dit…

Allez cesse de perdre du temps sur ton poste, tu devrais t'inquieter de l'avancement que tu ne prends pas sur tes revisions. Ah oui mais c'est vrai, on (dont Miossec et sa fermeture) t'as fait manquer un tiers du semestre, donc tu n'as plus gd chose à reviser et tu es incapable d'être autonome, d'ouvrir un bouquin et compléter ce qui te manque.

Sincerement, je te comprends et j'en suis désolé. Désolé que tu sois un mouton qui a besoin de suivre son berger (prof) sans lequel tu es incapable d'aller trouver de l'herbe pour la brouter

joanna a dit…

Tu sors :D mdr

Anonyme a dit…

"tu es incapable d'être autonome, d'ouvrir un bouquin et compléter ce qui te manque."

Et toi non ? Que fais-tu à la fac si tu n'as besoin de personne ?

Pseudo a dit…

Et ho... on est pas des nounous ici... Alors si les deux gosses ( olivier et anonyme ) pouvaient arrêter de s'engueuler ça serait pas mal !
Reflechissez plutôt à comment s'unir pour la suite du mouvement ( vous avez tout le temps la fac est encore bloquée jusqu'à jeudi, enfin... normalement ... ).

taco a dit…

Le prétendu "apolitisme" de certains "anti-bloqueurs" me fait doucement rigoler.

Depuis toujours dans l'histoire des mouvements sociaux, en France comme ailleurs, il y a eu des anti-grévistes, des jaunes, des groupuscules et milices (souvent d'extrème droite).
Ces "idiots utiles" du système sont régulièrement employés par les pouvoirs en place comme casseurs de grèves.

Anonyme a dit…

faisons avancer le débat ... : PFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFF!!! :D et voilà presque aussi constructif que ce qui se dit ici...

Olivier a dit…

moi personnellement un tiers de semestre en moins, compte tenu de ce qui a deja ete accompli, ne nuit pas à poursuivre mon apparentissage en faisant le complement moi mm. De tte facon ne t'inquiete pas du contenu perdu, il sera largement repris l'annee prochaine et l'annee d'apres, et encore apres ;)

Ark a dit…

Taco: mais le pire c'est que certains y croient à cette "apolitisme"...

D'autres sont instrumentalisés par Miossec et en sont fiers !

Enfin bref...

Olivier a dit…

Reflechissez plutôt à comment s'unir pour la suite du mouvement

> lol cest ce que je fais, j'essaie de le convaincre que pour l'instant son savoir n'est pas en danger et qu'il ferait mieux de rejoindre la lutte plutot que de s'inquieter ;)
je deconne bien sur

Olivier a dit…

Extrait de mon post sur http://montpellier3.virtuaboard.com

Je ne reviendrai pas sur le chaos qu'organise, piètre stratège, notre président.
Je tiens à rectifier certaines choses:

Il est inadmissible que le mouvement des "anti" qualifient l'AG du jeudi 6 de "scandaleuse" et ce pour deux raisons:

- Au moins deux personnes des "anti" ont pu légitimement participer à la tribune de l'AG, dont le scribe qui, notamment, recueillait et comptabilisait les résultats des compteurs.
- Pour chaque compteur "pro" il y avait un compteur "anti" pour chaque division (6 au total) de l'amphi.

De plus, à ma connaissance et après avoir eu le compte rendu de mon collègue "anti" présent à la tribune, il n'a été réfusé à quiconque le droit de venir s'exprimer dans cette AG.

Donc, même s'il l'on peut discuter de certaines modalités de son fonctionnmeent (comme le vote par exemple) cette assemblée est démocratique et être en aucun cas supplantée par une quelconqu'autre sans décision de cette dernière

[...]

On pourrait également retourner ce jeu sémantique en disant que les "anti" sont finalement des anti-grévistes, des briseurs de grèves... Je pose donc la question suivante: au-même titre qu'eux ont le droit d'aller en cours qui sont-ils pour nous interdire de jouïr de notre droit le plus strict de faire grève: Arrêt volontaire et collectif d'une activité, par revendication ou protestation?

J'entends aussi de nombreux "anti" dire qu'ils sont contre la LRU mais ne sont pas favorables à ce moyen d'action. Leur demandant alors en toute bonne fois quel serait le moyen le plus juste pour faire pression sur le gouvernement afin d'abroger cette loi, je me heurte inéxorablement au silence ou à l'incertitude.

L'attitude à adopter donc consiste à rétablir les choses à leur juste place et poser les bonnes questions à ses interlocuteurs.

pierre hoarau a dit…

RAPPEL IMPORTANT :

Le blocage de la fac Paul Valéry a été revoté ce jeudi 6 décembre, par une ASSEMBLEE GENERALE LEGITIME, jusqu'au JEUDI 13 DECEMBRE.

Les "anti-bloqueurs", anti-grévistes et casseurs de grève n'ont pour l'heure AUCUNE légitimité à reprendre les cours demain lundi matin.

Le prétendu "apolitisme" des comiques du "MAB", "Comités Anti-blocage" et autres groupuscules folkloriques contre la grève et les "preneurs d'otages", est une vaste supercherie !

bibou a dit…

Pour demain matin à la fac, le seul vrai suspens et les seules vraies questions sont :

Qui va recevoir les premiers coups de batons ?

Qui va (ENCORE) finir sa journée au poste ? (là dessus, j'ai ma petite idée... toujours les memes !)

Qui va finir à l'hopital ? (réponse beaucoup plus incertaine)

La crapule Miossec parviendra-t'elle à ses fins ? Sa stratégie de la menace, de la peur et de la tension sera-t'elle payante ?

Anonyme a dit…

Communiqués de la présidence
Communiqués du 7 décembre 2007

Communiqué de l'équipe de direction aux étudiants :

Etudiantes, étudiants de l’université Paul-Valéry Montpellier III, la situation dans laquelle se trouve notre établissement a atteint un point d’une extrême gravité dans un contexte qui est très différent des mouvements étudiants précédents.
Le nouveau calendrier voté par le conseil d’administration à la quasi-unanimité est incompressible et il est absolument nécessaire de reprendre les cours la semaine prochaine au risque de perdre le semestre.
C’est pourquoi, nous invitons solennellement les étudiant(e)s à venir lundi 10 décembre dès l’ouverture de l’université.
Nous appelons à la mobilisation la plus importante.

L’équipe de direction


Communiqué de l'équipe de direction aux personnels :

La situation dans laquelle se trouve notre établissement a atteint un point d’une extrême gravité dans un contexte qui est très différent des mouvements étudiants précédents.
Le nouveau calendrier voté par le conseil d’administration à la quasi-unanimité est incompressible et il est absolument nécessaire de reprendre les cours la semaine prochaine au risque que les étudiants perdent le semestre.
Lundi 10 décembre, l’université est ouverte, les bâtiments et les salles de cours également.
Nous demandons à tous les enseignants d’être présents sur le campus dès l’ouverture de l’université.

L’équipe de direction


Conformément à l'arrêté pris par le président, l'université fermera aujourd'hui vendredi 7 décembre 2007 à 17 heures.
Le campus sera également fermé samedi 8 et dimanche 9 décembre 2007.
Les portes de l'université seront ouvertes lundi 10 décembre 2007 à partir de 7h30.

NO COMMENT !!!

Chevy a dit…

moi je suis pour l'arrêt de la mobilisation, je pense que c'est clair, le gouvernement ne cèdera pas, c triste à dire mais là c de la lutte acharnée contre des moulins à vents on a perdu trop de temps on va droit dans le mur là c bon

Ark a dit…

Je viens de voir qu'il y a aussi des Jeunesses Identitaires qui sont intervenues sur le campus à Grenoble le 4 Décembre pour casser du bloqueur. Encore des "apolitiques"...^^

Anonyme a dit…

La section SUD Éducation UPV dénonce la manipulation consistant à propager la menace d’« annulation du semestre » ou de « semestre blanc ». Outre qu’une telle mesure serait pratiquement inapplicable, nous soulignons que :

1° les deux semaines de fermeture administrative ne sauraient juridiquement être considérées comme vaquées, et que les étudiants ne sauraient en aucun cas être pénalisés du fait de cette décision de la direction ;

2° nous en sommes donc à deux semaines de grève, ce qui n’est ni inédit ni « d’une extrême gravité » si l’on se souvient des mouvements précédents ; ;

3° l’actuelle direction a fait perdre six semaines de cours à l’ensemble des Licences en réduisant les semestres à 13 semaines, avec pour principal effet de maquiller notre déficit chronique en postes d’enseignants.



En conséquence, SUD Éducation UPV demande que, comme lors des précédents conflits, des solutions alternatives soient mises en place pour une transmission convenable des connaissances et, le moment venu, pour la passation d’examens sérieux et équitables.

Anonyme a dit…

Chers collègues,

Le comité de mobilisation contre la loi LRU a créé un blog que vous pouvez consulter pour avoir “d’autres” informations et prises de position sur la situation à l’UPV.
http://cmp-upv.blogspot.com/

Vous y trouverez, en particulier, un texte élaboré collectivement et discuté dans les assemblées de personnels (enseignants, enseignants-chercheurs et IATOSB) de cette semaine, intitulé “Contre la loi Liberté et Responsabilité des Universités, pour une autre réforme de l'université” qui a déjà été signé par 35 collègues de l’UPV.

Nous vous invitons à prendre connaissance de, et à signer, ce texte qui sera ensuite largement diffusé.
Nous attendons sur le blog, vos remarques et contributions.

lien direct pour signer : http://cmp-upv.blogspot.com/2007/12/
soutenez-cette-mobilisation-et-signez.html
ou tout simplement mél à cmp.upv@free.fr

Cordialement
SNESup-UPV

Anonyme a dit…

Communiqué de la section SGEN-CFDT de l’UPV :
La situation d’une université décrétée ouverte par son président, mais
dont les salles de cours sont fermées à clé a, en effet, de quoi
inquiéter. Elle introduit une confusion inacceptable entre les
responsabilités des bloqueurs et celles de la direction de l’université.
Il en résulte qu’un grand nombre d’étudiants, déconcertés par cette
situation inédite de blocage-fermeture, ont déserté le campus et abandonné
le mouvement en cours contre la loi LRU aux éléments les plus radicaux.
Pour notre part, nous approuvons la décision du C.A. de prévoir un
rattrapage des trois semaines de cours pour ne pas nuire aux étudiants,
même si elle bouleverse le calendrier universitaire et accroît la charge
de travail des personnels.
Nous appelons nous aussi, à un déblocage de l’université et à une reprise
des cours dès lundi prochain, car seul un fonctionnement normal de
l’université permet une information sérieuse et un véritable débat sur les
profonds bouleversements que la loi LRU rend probables.
A un moment où le mouvement de protestation contre cette loi, qui ne
trouve qu’un faible écho dans l’opinion publique, risque de se
radicaliser, nous ne comprenons pas ce que la direction de l’université
attend de nous en demandant “ à tous les enseignants d’être présents sur
le campus dès l’ouverture de l’université.” Comment notre présence en
grand nombre dans nos bureaux ou nos locaux de recherche pourrait-elle
convaincre les étudiants de reprendre le chemin des cours? En quoi
serait-elle une réponse à leurs inquiétudes ? Conscients de nos
responsabilités, mais opposés à toute manipulation des personnels, nous
demandons à la direction de nous préciser au plus vite ses intentions pour
lundi matin.

Chloé a dit…

Pourrait on savoir comment va s'organiser la semaine ? manifs, AG...




(Olivier :D )

Futur licencié a dit…

A quand la démission de Miossec pour manque flagrant de qualification dans la gestion d'une université ?

A quand un compromis avec les anti-blocages pour réouvrir la faculté et organiser des demi-journées de mobilisation avec information, manifestations ou intervention de personnes pendant les cours pour débattre?

A quand une réelle rencontre entre lycéen et étudiants pour déterminer la suite du mouvement ?

A quand une journée de grande mobilisation avec les organisations syndicales dans toutes les branches de métiers (cheminots, avocats par exemple) pour montrer le dégout que nous éprouvons face aux méthodes du gouvernement ?

A quand une réelle concertation des représentants étudiants non syndiqués avec de vrai décisions pour donner plus d'ampleur au mouvement ?

A quand surtout l'arret de toutes ces insultes sur ce blog ?

Quand ces questions seront elles posées en AG ?

Futur licencié a dit…

Je rajouterais une chose :

A quand l'arret des mesurettes (quand celles ci sont proposées en AG, ce qui n'est pas forcement le cas) prises en AG qui n'ont aucune action sur le mouvement a part faire augmenter la contestation?

inc montpellier avignon a dit…

Ce message n'est pas une menace, c'est une promesse :

Si moi-meme ou un de mes proches prend un seul coup demain matin à Paul Valéry, d'où et de quiconque viennent ce coup, Monsieur Jean-Marie Miossec le payera très cher !

L'incompétence de ce monsieur, sa piètre et dangereuse stratégie de désinformation depuis plusieurs semaines, stratégie de la tension et de l'incitation à la violence, nous ne l'oublierons pas.

Haribo a dit…

pour un déblocage pacifiste contactez

contreblocage@gmail.com

Anonyme a dit…

Y'aura pas de violence.

A la dernière ag on avai promi l'enfer et fait pleins de menaces aux bloqueurs et ont à bien vu ce que ça à donner...

Ark a dit…

"Quand ces questions seront elles posées en AG ?"

Quand les anti-blocage accepteront de parler d'autres choses que du blocage/déblocage dans les AG (certains ont essayé lors de la dernière mais des abrutis ont gueulé comme des trolls "on veut voter, on veut voter")...

futur licencié a dit…

A ark :
Voila pourquoi je ne me déplace que 2 fois par semaines maintenant sur le campus, pire que l'élection de Miss France, les AG deviennent pire que la criée du vendredi. Si une AG ne se résume qu'a voter un blocage ou est l'interet de bloquer pour "bloquer" vu que ça à l'air d'être votre seul centre d'interet.

il faut savoir s'arreter quand les actions que l'on entreprends n'ont plus aucune répercussion

marimarie a dit…

dans ce cas là chevy, je vais aller jusqu'au bout de l'individualisme, et te dire que si je continue à crier mon désaccord au gourvernement alors qu'il en a vraiment rien a carré c'est par pur EGOISME ! eh oui, je ne pense qu'à moi, je veux croire que ma petite vie ne se résumera pas seulement a "métro boulot heures sup dodo(mini dodo svp)".

Pour moi continuer à aller en cours c'est,d'un certain coté, cautionner cette loi vu qu'il est CLAIR que quand on va en cours on ne peut pas s'ENGAGER dans un mouvement (aller en cours signer une pétition et faire une manif pour marquer le coup n'est pas une solution pour moi..) Donc pur EGOISME car pour moi ne pas m'engager, continuer d'aller en cours comme si tout allait bien dans le meilleurs des mondes, ne pas dire que cette loi est dangereuse, me culpabiliserai! Pas le choix!
A force d'entendre "mes cours mes cours"("on vote!on vote!" ahah!) et de parler avec des etudiants de tout avis, j'ai trouvé cet argument bien en phase avec l'individualisme grandissant chez certains.Peut être que ça parlera + à certains donc...

Toujours est il que la violence n'a pas lieu d'etre au milieu de tout ça. Soyons calmes demain... et protégons nous les uns les autres...!

Ark a dit…

+1 Marimarie, fier d'être "égoïste" ! ^^

futur licencié a dit…

(aller en cours signer une pétition et faire une manif pour marquer le coup n'est pas une solution pour moi..)
Pour toi oui peut etre si tu veux passer ta journée à aller manifester et a ne rien faire d'autre. Pour les autres les empecher d'aller en cours n'est pas la solution pour eux.
Que propose tu alors ? Chacun reste dans ses positions ou tu essayes de faire des compromis pour satisfaire tout le monde ?

mylène a dit…

PEACE....

Nous sommes tous opposés à la violence.. allons.. j'espère juste que demain des pesonnes qui n'auront rien à voir avec la fac ne se pointeront pas pour mettre le boxon..

En outre je propose une solution alternative..Pourquoi pas des blocages "ciblés"? cad la fac bloquée le jour de grandes manif..

Méditons sans violence.

Ark a dit…

Oui à la limite le blocage les jours de manifs ça peut être la solution si l'on entre dans un mouvement vraiment long (ce qui semble inéluctable). Mais toujours est-il qu'il faut pouvoir en discuter en AG et vu l'intolérance des "anti-bloqueurs" lors de la dernière c'est pas gagné...

un étudiant en socio a dit…

Mylène a écrit : "PEACE....
Nous sommes tous opposés à la violence..."

Faux. Nous ne sommes pas tous opposés à la violence.

Certaines violences sont parfois légitimes.

mylène a dit…

pas dans un pays civilisé, non je regrette

marimarie a dit…

futur licencié,
J'ai voté pour le blocage et le pour l'a emporté. Je ne vois pas quels compromis on peut faire quand on parle de blocage. C'est tout ou rien je pense. On vote pour ou contre. Une journée de blocage par semaine est incensée et non aménageable au niveau des emplois du temps. Alors voila, des concessions c'est bien beau(et utiles quand la grande ligne qui rassemble est tracée) mais des fois faut savoir trancher, sasseoir sur une des deux chaises, ne pas rester le cul entre les deux parce qu'on par terre aie le coccyx. Je ne dis pas qu'aucune discussion est possible bien au contraire, le débat est capital pour forger son opinion, mais ensuite dans les faits, on ne peut pas bloquer pour ceux qui veulent et ouvrir les cours à ceux qui veulent. Faut trancher. Et ça se fait en AG.

un gréviste pro-blocage a dit…

+1 pour "un étudiant en socio" ci-dessus.

Proverbe (de je ne sais plus qui) à méditer avant lundi matin :

"Ne pas aimer la violence parce que vous en avez peur ne fait pas de vous un non-violent mais un peureux !"

mylène a dit…

le problème c que si chacun reste buté sur son truc on arrivera pas..
je trouve juste que bloquer un ou deux jour serait en plus encore plus efficace: plus de monde pour bloquer et peut etre plus de monde au manif... et peut-être plus de respect envers le mouvement aussi..

Anonyme a dit…

En tout cas si vous cherhchez des infos sur demain.. http://anti-blocage-montp3.blogspot.com/

l'étudiant en socio, lui meme a dit…

Je précise au passage que je suis moi aussi gréviste et pro-blocage.

Petites questions à Mylène :

Considères-tu que la France, par exemple, est un "pays civilisé" ?

Que penses-tu de la "France, Etat de droits" ?

Et alors que penses-tu de la "violence légitime" des flics dans cet "Etat de droit" ?

Tu remarqueras que j'ai pris soin de mettre des guillemets, et ces guillemets sont importants.

Haribo a dit…

pour un délocage pacifiste

contactez contreblocage@gmail.com

fred a dit…

Si tentative de déblocage il y a demain matin à Paul Valéry, il ne sera pas pacifique.

Que chacun assume ses idées.

Et surtout, que chacun mesure bien la responsabilité de ses actes.

Bonne soirée et à demain.
Fred.

Anonyme a dit…

A lire les derniers articles de votre blog pacifique, j'ai l'impression que vous seriez presque déçus s'il n'y avait pas de violence lundi!

Ne cédons pas au désir inavoué de ceux qui n'attendent que ça pour en rire: venons lundi dans le calme, cela suffit pour que les cours reprennent.

paulo a dit…

Questions à celles et ceux ici, étudiants ou non, qui ne pensent pas que la "politique" est un gros mot, et que "faire de la politique" n'est pas une insulte suprème.

Selon vous :

L'Université française devrait-elle avoir pour seule mission de former des jeunes aptes à s'intégrer dans le marché du travail ?

Est-ce à nos facs à s'adapter à tout prix au monde de l'entreprise ?

Pouvez-vous éventuellement envisager que faire des études sert à autre chose qu'à avoir un joli diplome à la fin de l'année, diplome qui vous permettra peut-etre de trouver un boulot ?

Salut à vous.
Paulo.

Anonyme a dit…

Paulo, il n'est pas incompatible d'avoir un diplôme, de s'en servir sur le marché du travail, et de faire des études pour le plaisir d'apprendre!
Développe ton esprit de synthèse.

Leati a dit…

Loool vous êtes trop marrant ac vos AG ^^
Ouai l'AG est souveraine!! =D
J'propose donc qu'on invente une nouvelle monnaie, qu'on donne un nouveau nom à notre pays qu'on change le drapeau et qu'on demande la démission du président de la république!Si l'AG de Paul Val le décide c'est légitime non?

Olivier a dit…

L'Université française devrait-elle avoir pour seule mission de former des jeunes aptes à s'intégrer dans le marché du travail ?

Est-ce à nos facs à s'adapter à tout prix au monde de l'entreprise ?

> selon moi c'est un faux problème! puisque s'il n'ya pas de taff en ce moment, je ne vois pourquoi ca changerait avec la LRU? si ce n'est que ces entreprises doivent se dire "autant qu'ils soient bien formés".Cependant je pense egalement qu'un diplomé possede de tte facon toutes les clés pour reussir en entreprise, donc le problème est bien ailleurs

Lalou a dit…

La liberté de penser vous savez ce que c'est? non vu que si on pense pas comme vous on est des bouffons manipuler par le gouvernement!
La liberté de travailler vous savez ce que c'est?Non puisque vous nous empechez d'aller en cours!
La liberté de se déplacer vous savez ce que c'est?Non puisque qd on se déplace ds les bâtiments on est obligé de répondre à vos interrogatoires pour pouvoir passer
La liberté de s'exprimer vous savez ce que c'est?Non puisque suivant ce qu'on dit au micro on se fait taper dessus!

Et toutes ces libertés supprimées au nom de celle de faire la grève que vous n'avez même pas puisque vous n'êtes pas salariés?

Vive la démocratie hien?!

Olivier a dit…

je rapelle que les piquets de greves ont été voté à la majorité

Anonyme a dit…

Bravo Lalou!
Mais tu risques fort de ne pas être comprise...

opinion way a dit…

http://www.dailymotion.com/relevance/search/fausse+manif+de+droite/video/x2olhd_fausse-manif-de-droite_fun

INSPIRONS NOUS!!!!!!!!!!!

EN VOILA DE LA BONNE FAUSSE MANIF DE DROITE!!!!!!!!!!!!!!!!!!

A FAIRE LE SAMEDI, EN CENTRE VILLE PENDANT QUE LES FRANCAIS ACHETENT LEURS CADEAUX DE NOEL

Chloé a dit…

Enorme !!!

Anonyme a dit…

La situation de la fac et la situation de vous tous est à aujourd'hui plus que grave !Ce n'est pas ni dans la violence ni dans le non respect de la démocratie si chére à notre pays que les choses vont avancer ! Le dialogue est la seule solution !!
Tout le monde a sa part de responsabilité dans la situation d'aujourd'hui.Ce n'est pas en cranchant à la figure du président et l'insultant qu'on va avancer! Est ce que vous apréciriez vous qu'on vous crache à la figure !La riposte des CRS a été plus que violente !! STOP à TOUT ça.
Le vote de jeudi est crutial il doit absolument se passer sans violence et sans Triche .C'est toute une année de FAC et votre avenir qui est en jeu .Ne laissez pas des éléments perturbateurs faire la loie ! Grévistes et non grévistes vous êtes à présent dans la même galère si le bateau coule vous coulerez avec lui ...Réfléhissez bien !