Contacter le mouvement :


Contacter les gestionnaires du blog :
mouvement.montpellier@gmail.com



jeudi 13 décembre 2007

Communiqué de Sud étudiant

Miossec, Poutine : même combat !

« Une honte ! », voilà ce que de nombreux-ses enseignant-es, étudiant-es et personnels ont affirmé ce matin, devant le dispositif de sécurité censé assurer le « déroulement démocratique » du référendum organisé par la présidence. Tandis qu’une rue entière avait été barrée par la police, près de 150 Gardes Mobiles (les mêmes qui étaient intervenus dans l’enceinte de l’Université de Nanterre pour casser les piquets de grève étudiants avec une extrême violence) étaient stationnés non loin du bureau de vote. La section d’intervention de la police nationale et la Brigade Anti Criminalité, ceux la-même qui ont envoyé sept étudiants et étudiantes à l’hôpital lundi ont de nouveau et sans raison chargé les grévistes.

Avec une violence extrême (nez brisé, étudiante évacuée par les pompiers après avoir été tabassée, personnel administratif frappé et étranglé par les miliciens de la BAC, sa caméra brisée…) la police a installé un « cordon sanitaire » autour des files d’attente. Des scènes dantesques ont alors pu se dérouler avec le consentement de l’administration. Des membres des Renseignements Généraux se trouvaient devant le bureau de vote, à l’intérieur de l’enceinte du campus, à observer les votants. Un militant de SUD-Etudiant, voulant les prendre en photo pour condamner ces méthodes inadmissibles, s’est vu soumis à un contrôle d’identité et a été obligé d’effacer les clichés. D’autres étudiant-es qui patientaient dans la rue se sont vu-es pousser dans la file d’attente et obligé-es à aller voter, des policiers de la BAC observaient tranquillement les votant-es qui sortaient du bureau à quelques pas de la porte !

A l’intérieur du bureau, outre la question (pour ou contre le blocage) que nous remettons en cause, des pratiques douteuses ont été encouragées par les sbires du président. Des étudiant-es se sont vu-es refuser de mettre leur bulletin dans l’urne, et ont refusé de laisser « les démocrates présidentiels » s’en charger. Aucune liste d’émargement n’était disponible et des étudiant-es ont avoué avoir voté plusieurs fois. Certains étudiant-es, ne disposant pas encore de leur carte (doctorant-es par exemple), étaient soumis-es à un régime spécial : certain-es rentraient, d’autres non…



A l’heure où nous écrivons ces lignes nous ne disposons pas du résultat du vote, mais nous apportons notre soutien aux décisions du comité de mobilisation d’appeler au boycott du référendum, et nous remercions tous-tes les étudiant-es grévistes de ne pas avoir participé à cette mascarade sous haute surveillance (de nombreux policiers en civil filmaient les étudiant-es contestant les méthodes intolérables de la police…). Quelque soit les résultats, nous ne considérons ce référendum en rien légitime ou représentatif. Voter les matraques à quelques mètres des urnes, ce n’est pas notre conception de la démocratie !

Nous appelons donc les enseignant-es, étudiant-es et personnels à rejeter les méthodes autoritaires et dangereuses du président de l’Université Paul Valéry, et par la-même à rejeter ce référendum. Nous les appelons à se rendre nombreux et nombreuses en Assemblée Générale, seule organe légitime des luttes universitaires, pour décider ensemble des modalités de lutte et d’action qui nous permettrons d’obtenir l’abrogation de la LRU.
SUD-Etudiant

32 commentaires:

Anonyme a dit…

"Des scènes dantesques"

au moins, c'était comparable au massacre de la st Barthélémy !

STOP a dit…

OK POUR UNE AG LUNDI MAIS QU'IL SOIT POSSIBLE D'ALLER EN COURS AUSSI

ET EN AG C'EST LE BLOCAGE DU RECTORAT QU'IL FAUT VOTER ET NON CELLE DE LA FAC

JE PENSE QUE SERAIT UN PEU PLUS EFFICACE

JE PENSE QUE LES ETUDIANTS ONT ASSEZ SUBI...POUR RIEN

Anonyme a dit…

Mais arrêtez, ça devient du grnd n'importe quoi!!!! Ca fait plus d'un moi que l fc est bloquée, vous pensiez bien qu'un jour il aurait fallu faire intervenir les gendarmes non? Et si vous étiez allés votés trnquillement et après retournez manifestez ce qui est votre droit, ils vous auraient ps emmerder vous croyez pas?Pourquoi avez vous voulu empecher les étudiants de passer pour aller voter?Parceque vous aviez peur du résultat!Mais empecher des étudiants de passer pour se rendre à un vote démocratique c'est légitime peut etre?Je ne pense pas. Meme si la présence des CRS ne vous a pas plus ça ne change rien au résultat, les CRS étaient actif dns la rue me semble-t-il non? (à ce propos pourquoi scandiez-vous: "CRS hors de nos facs :s ?!)enfin bon, le vote lui se passait à l'intérieur d'une enceinte universitaire non?Alors ou est votre problème?D'avoir perdu et c'est tout!!!! J'ai toujours été contre la loi et contre le blocage, au début le blocage ne me dérangeait pas dans la mesure ou il était dans un but précis, aujourd'huivous ne svez meme plus pourquoi vous êtes entrin de manifester, vous manifester contre un gouvernement!!!Pourquoi traitez vous de Sarkozyste les anti bloqueurs?Il y a des gens de gauche qui sont contre votre blocage comme des gens de droite qui sont pour!Que viennent faire ici les partis politiques?Expliquez moi!

Anonyme a dit…

Franchement je peux comprendre qu'on soit contre cette loi mais qu'on s'en prenne aux étudiants, j'ai franchement du mal

Anonyme a dit…

21:53 essaie de lever la tête et de ne pas regarder que tes pompes. Les anti-lru n'en ont eu rien a faire de ce vote et pas a cause du résultat mais à cause des méthodes employées. Encore une preuve que trop de personnes ne se préoccupe que de la forme et pas du fond. Quel dommage

Anonyme a dit…

le vote c'était du n'importe quoi !!!
POUR OU CONTRE LE BLOCAGE

En gros le Président cautionne le fait qu'on puisse bloquer la fac!

moi je n'y comprends plus grand chose !!!

Dipsy a dit…

rolala ke c honteuuxxx bouuuhh vilains CRS , vilains !

Julie, Etudiante en L2 a dit…

Même si le président n'a pas a géré les mouvements étudiants, je pense qu'il a au moins réglé une question : les étudiants sont contre le blocage

Comme l'anonyme de 21:53, le blocage ne me dérangeait pas au début, maintenant a 5 semaines de blocage ( oui je sais il y a eu des fermetures administrative, mais ne faites pas croire que il n'y aurait pas eu de blocage), et le blocage n'a pas MOBILISé, mais DIVISé, je pense qu'il est temps pour vous, bloqueur, d'accepter la defaite du BLOCAGE ( je ne veux pas accepter la défaite de la LRU), et de chercher d'autre moyens
(blocage jour de manif, MANIF, de vrai manif...)

Autre chose: contre le blocage depuis que j'ai vu qu'il a engendré toute cette haine, jke ne cautionne pas pour autant les flics et les violences, seulement, j'estime que vous cherchez la confrontation ( mais attention, contrairement a certain, jamais je ne dirait que vous le meritez ...)
Juste, vous parlez de resistance pacifique, sachez que la provocation ne s'acheve jamais de façon pacifique

Allez ..... on oublie le blocage, on oublie nos combats entre nous, et on s'unit !!!

juju a dit…

faut penser ke yen a ki été super pacifique ki venai just voter et ki été contre le blocage ki se sont retrouver a l'hopital

marie a dit…

c clair dailleur ce serai bien qu'on ai des nouvelles si quelqu'un peu en donner

Anonyme a dit…

Même si le président n'a pas a géré les mouvements étudiants, je pense qu'il a au moins réglé une question : les étudiants sont contre le blocage


Ho oui ça c'est sur... 2000 personnes sont venus votées contre le blocage ... On est 15000 dans cette fac si je peux te le rappeler !
Il faut arrêter un peu... Ce vote était vraiment de la mascarade. Il faut organiser ça entre étudiants et enseignants ( et tous autres mobilisés de la fac ) pour voir de la suite des actions à entreprendre. Certes peut être qu'il faut chercher autre chose que le blocage complet de la fac mais ça il faut le choisir ensemble et pas derrière un cordon de CRS !

Julie, Etudiante en L2 a dit…

mais alors anonyme, comment peux tu remettre en compte le fait que 2000 étudiants/3000 ai voté contre, mais ne jamais remettre en cause que 850 étudiants veulent bloquer contre 750 en AG
Moi aussi, je peux donc te rappeller que nous sommes 15 000 et que 850 personnes c meme pas 6% des étudiants ( donc je ne parle mm pas des enseignants etc etc)

Jveux pas de gueguerre mais j'aimerais que vous reconnaissiez vos torts et cessez d'etre bouchés

Anonyme a dit…

Ah ben, si c'est SUD-Etudiant qui le dit!

Tout doit être super vrai et profond!

Ils détiennent la Vérité m'a-t-on dit?

D'ailleurs, si Besancenot n'a pas gagner l'élection présidentielle c'était parceque l'élection n'était pas légitime, que les résultats on été manipulé et qu'en plus les Français sont tous des "moutons", pas vrai?

Anonyme a dit…

Il est assez incroyable de devoir expliquer un communiqué syndical à chaque fois mais bon, je recommence...

Nous ne croyons pas avoir la bonne parole, détenir la vérité absolue ou même influencer qui que ce soit.

En tant qu'organisation, en tant qu'individus, nous avons une position et nous la défendons.

Contrairement à d'autres, nous n'avons pas d'ambitions électoralistes, nous ne cherchons pas à nous faire des ami-es, nous défendons simplement ce qui nous semble juste pour les étudiant-es.

Que l'on soit d'accord ou pas avec nous, nous ne vendrons pas nos convictions pour quelques euros ou pour la reconnaissance de quelques uns...

Ben, militant SUD-Etudiant

Miossec a dit…

En tous cas les anti-bloqueurs viennent de vous baiser... niak niak

Miossec a dit…

Et oui les moustaches de phoque vous ont baisé

Anonyme a dit…

entre votre mauvaise foi et votre connerie j'en tombe presque de ma chaise, non mais serieux vous y croyez?

c'est une blague non? une blague?

COMMUNIQUE OFFICIEL DU MAB, LE VRAI a dit…

COMMUNIQUE OFFICIEL DU COMITE DE MOBILISATION ANTI BLOCAGE

Etudiantes, étudiants,

Aujourd'hui fut un grand jour pour nous, jour où la démocratie a vaincue. Ce jour peut être comparé à d'autres grands jours, comme le 18 juin 1940, le 6 juin 1944 ou bien le 6 mai 2007.
Avec plus de 2300 suffrages, le blocage a été repoussé, rééxpédié dans le néant syndicaliste.
Ainsi, la reprise des cours est effective à partir de lundi 17 décembre.

Mais chers amis, restons unis, car le combat n'est peut-être pas fini! En effet, quelques résidus bloqueurs menacent de rebloquer notre université la semaine prochaine. Je tiens à rappeler que le " notre " n'est pas de trop, comme le prouve le vote d'aujourd'hui.
Afin de parer à d'éventuels reprise des hostilités, j'appelle les étudiants mobilisés contre le blocage à s'organiser. Je leur demande aujourd'hui, ce dès la reprise des cours, de venir en bandes à la fac, même accompagnés de vos parents ( je vous le rappelle qui se saigne à la tache tous les jours pour vous payer l'université) afin qu'ils puissent servir de boucliers humains envers de possibles débrayages.
Je vous le rappelle, les bloqueurs se radicalisent dans leurs moyens de pressions : ramènent des sdf avec des chiens, envoient des bandes de banlieues sur le siège social du MAB, s'arment de plus en plus tous les jours jusqu'à entrer dans la clandestinité... FAITES ATTENTION A VOUS !!!!!

A fin de concurrencer le pique-nique sauvage des bloqueurs dimanche, les amis du MAB de la fac de droit et de médecine nous proposent, afin de rester unis, de se réunir dans une ambiance conviviale et paisible dans leurs locaux a la 8 avenue d'assas 34000 MONTPELLIER.

Je tiens à féliciter au nom du MAB et des 2400 personnes souhaitant travailler, le travail des forces de l'ordre aujourd'hui. Essuyant plusieurs agressions physiques, verbales, de la part de divers résidus voulant empêcher le vote, les agents de l'Etat sont restés maîtres d'eux, contrairement aux bloqueurs-casseurs, prouvant ainsi leur supériorité intelectuelle.

MERCI A TOUS POUR CETTE VICTOIRE!!!!!


Jean, du MAB

zuli a dit…

Tu arrives à comparer l'appel de de Gaulle (18 juin 1940) à l'élection de Sarkozy (6 mai 2007).. Alors quand tu parles de "supériorité intellectuelle", remets-toi en question..

Anonyme a dit…

et bla et bla et bla. Quand comprendrez vous que le mouvement est mort et que cela ne sert plus à rien de vouloir bloquer la Fac car nous ne pouvons plus le supporter. Et par pitié arrêté de nous parler de démocratie quan la seule chose que vous avez su faire aujourd'hui a été de nous huer (depuis quand le fait d'aller voter est passible de la peine de mort?)

Sophie a dit…

Tu es mort ? tu as visiblement du mal à faire la différence entre le verbe et les coups, ce qui n'est pas le cas de tout le monde. La démocratie encadrée par les forces de l'ordre, qui se permettent en plus d'agresser des gens qui prennent des photos (alors que celles-ci selon le code pénal sont dans leur droit), est une atteinte aux droits de l'homme et à la liberté d'expression. Je ne comprends même pas comment on peut cautionner de telles violences quel que soit notre positionnement politique vis à vis de la lru et du mouvement étudiant. Une étape supérieure dans ce conflit a été franchie, et ne serait-ce que par solidarité aux étudiants molestés, aucun d'entre nous ne devraient tolérer la reprise des cours annoncée.

diplodocus a dit…

non Sophie, le code prévoit, au contraire, l'interdiction de photographier un individu sans son consentement.
Vous pouvez porter plainte contre quelqu'un qui vous photographierait à votre insu.

Bobzo a dit…

Moi je suis Etudiant à Avignon, et là bas ça ne bouge pas, je peux vous dire qu'avoir des étudiants qui se mobilisent, c'est la promesse de citoyens qui ne se laisseront pas manipuler. Je salue les mouvements des étudiants, les manifs nocturnes, etc c'est ça avoir du courage.
Ceux qui sont pour la LRU, assumez vos convictions et dîtes que vous êtes pour les privilèges et contre l'éducation pour tous.
Sinon c'est que vous n'avez même pas vraiment réfléchi avant d'ouvrir la bouche.
Autre point: Que vaudra votre précieux diplôme si vous venez d'une fac sans moyens donc sans prestige?
"Peu importe dans quel monde l'on vit, pourvu que j'ai un emploi et ma ptite place?" Bouffon!

clem a dit…

Je suis pour la LRU alors que ma mère avec 2emplois touchent que 700 euros par mois alors arrêtez vos comparaisons à la con et laissez nous repredre le chemin des cours

logique a dit…

bobzo a "Que vaudra votre précieux diplôme si vous venez d'une fac sans moyens donc sans prestige? "
Et que vaudra-t-il s'il a été décernée dans une fac où les cours n'ont pas été assurés la moitié du semestre, et ce n'est peut-être pas fini, ou s'il n'a pas été validé pour le même motif?

Anonyme a dit…

C'est incroyable comme les syndicats peuvent mentir, comme dit anonyme, c'était comme le massacre de la saint Barthélémy. Allez les bloqueurs, dégagez de la fac, une fac c'est fait pour étudier pas pour protester!!

Juju a dit…

Que certains veullent boycotter le referendum est leur droit mais trés honnetement est ce que sans la présence policiere vous auriez laisser l'acces libre à ceux qui voulaient voter...? et puis aucun policier n'etant present dans les isoloirs pour empecher tel ou tel vote! Pour ce qui est de la légitimité des AG, lorsque sur un carré d'amphi 2 compteurs arrivent à un écart de 20 voix, l'ecart final de 50 voix est tout autant contestable!!

Sophie a dit…

Au dinosaure de 8h30 : non, je me suis renseignée (car je me suis fait moi-même emmerdée), selon l'article 226 du code pénal, il est autorisé de prendre qqu'un dans un lieu public, si la photo n'a rien de compromettant. Ce qui est interdit c'est de prendre qqu'un dans un lieu dit privé comme le domicile par ex.
Après il est facile de trouver un prétexte pr dire qu'une photo est compromettante (srtt dans les cas de manif ou de rassemblement tendu) mais il est rare que les gens portant plainte gagnent.

Anonyme a dit…

Sud-etudiant, Hugo Chavez, même combat!!!

Anonyme a dit…

Non mais arrivé un moment il faut arrêter le délire, "des étudiants ont été obligés à voter" ???? on nous a ouvert un couloir pour qu'on puisse aller voter sous vos insultes et vos cris! des antis bloqueurs ont été tabassés, je pense notamment à une jeune fille qui se faisait aider par les CRS parce qu'elle ne pouvait plus marcher.

Et arrêtez de dire qu'ils sont inhumains ou autre! en sortant du vote ils nous dit au revoir et souhaité une bonne journée.. un gendarme a demandé une clope à un ami et lui a dit merci..
Alala ces flics sont d'une inhumanité et d'une impolitesse sans retenue!

Quand aux violences, je les comprend! trop de provocation engendre la violence, vous n'avez qu'à vous en prendre à vous même!

Anonyme a dit…

Je dois que je ne me suis jamais senti autant en sécurité pour aller voter à la fac...
En AG, j'avais "peur pour ma vie" en tant qu'opposé au blocage !
Je ne vois pas en quoi la présence des CRS influe sur le choix du votant ??? par contre en AG avec le vote à main levée comme sous la "Répulique" romaine lol...
Enfin, tout ça fait parti du "folklore" habituel, c'est une étape obligée pour faire de ces tribuns des "héros des barricades" ! loool

Sophie a dit…

Faudrait quand même pas oublié le boulot du CRS : son job s'est de taper sans état d'âme quand on le lui ordonne. Franchement, même parmi les plus hargneux d'entre vous, je me demande si vous seriez capables d'en arriver là...cela dénote une mentalité spéciale, ultra-conditionnée et sûrement pas spirituelle. Maintenant évidemment ils savent retenir leur matraque quand ils vont acheter du pain (et encore faut pas que la baguette soit trop cuite...), mais ça reste des brutes. On fait pas ce boulot si on aime pas frapper les gens, et si j'avais vraiment besoin de thunes, j'préfererais encore nettoyer les chiottes que de faire CRS...